Our Secret World

Just Ilae and Lei
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 2 : P3X-141

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ilae Stone

avatar

Date de naissance : 19/09/1979
Féminin Fonction : Scientifique
Localisation : Atlantis
Messages : 22

MessageSujet: Chapitre 2 : P3X-141   Mar 14 Juil - 10:44

Entry 8


D’un geste devenu presque machinale, je laissai mes doigts parcourir l’interface de ma console. Deux effleurements plus tard je me connectais à la base de données des planètes répertoriées. Un peu plus tôt dans la journée, j’avais envoyé mon équipe fouiller le secteur ouest et, maintenant seule dans mon laboratoire, je m’autorisai à partir à la découverte des mondes inconnus dont je ne connaissais que le nom. Oh this is so great. Les différents rapports de Sheppard m’avaient fasciné et je ressentais une pointe de jalousie grandissante alors que je parcourrais les descriptions fantasques qui me tombaient sous la main. Moi aussi, je veux passer la Stargate. Je soupirai une énième. Depuis notre arrivée il y avait plusieurs mois de cela déjà, je n’avais encore jamais été autorisée à passer la porte. L’impatience me rongeait. Mon oreillette grésilla et j’y portai une main indifférente.

« Stone. »

« Ici Saitou. Je viens au rapport Professeur… »

Ah, mon collaborateur Japonais préféré. J’écoutais, distraitement, alors qu’il me décrivait leurs récentes découvertes, l’esprit accaparé par les mondes de mon imaginaire. If only ….

« … et puis Thompson est plutôt d’avis que – »

Je me réveillai au nom de Thompson.

« Thompson ? Qu’est-ce qu’elle dit encore Thompson, Saitou-san ? »

« Et bien … elle pense que le secteur Ouest est une perte de temps Pr. Nous l’avons déjà parcouru plusieurs fois et … »

Je soupirai. Je l’aimais bien Thompson mais son caractère de Miss-Know-it-All était parfois dur à supporter. Intérieurement je plaignais Saitou et Amal qui devaient passer la journée avec elle. Extérieurement, je tentais de déguiser un petit sourire.

« J’en ai déjà parlé avec elle Saitou-san, elle connait très bien mes raisons de rester dans le secteur Ouest, elle veut juste faire son intéressante, laisse là. Et merci pour le rapport, j’intégrerai vos résultats dans nos calculs. Continuez à fouiller encore un peu, je vous attends à … six heures ici. »

« Bien Professeur. »

« Et bon courage avec Thompson Saitou-san. »

« Merci Professeur. »

Je sentis son amusement au ton de sa voix alors que je coupai la communication. Sans être assez proche, j’aimais bien Saitou. Il était simple, discret et efficace mais quelques regards, discrètement échangés, suffisaient à se faire comprendre, surtout lorsqu’il s’agissait de Thompson. Je retournai mon attention vers ma console lorsque mon oreillette s’activa à nouveau. Décidément. Je l’activai à nouveau.

« Ici Stone. »

Et restai bouche-bée en entendant la voix de Malgorn s’adresser à moi. Elle m’expliqua rapidement le contexte et sans trop savoir comment, je me retrouvai engagée dans une session d’entrainement au tir le lendemain. Elle coupa la communication aussi soudainement qu’elle avait commencé et je restai debout, la bouche toujours béante, les yeux légèrement dans le vague. Une équipe d’exploration … Oh my GOD ! I’m finally going out ! Je levai le poing triomphalement tout en essayant de ne pas hurler de joie trop bruyamment.

« Hum hum. »

Je me figeai, toujours en position de victoire. Shit, I know that voice. Lentement, je baissai mon poing et affichai une expression neutre avant de me tourner vers le racleur de gorge. Le Doctor McKay était dans l’encadrement de la porte, les bras croisés et le visage légèrement consterné.

« Vous vous amusez bien Stone ? »

« Um, No Sir, je … je viens juste de recevoir de bonne nouvelles et … »

Ma voix se tut d’elle-même et McKay leva un sourcil interrogateur alors que je maudissais ma malchance intérieurement. Pourquoi lui, de tous ceux qui auraient pu me voir ainsi pourquoi celui qui ignore la définition du verbe « s’amuser » ?

« Je pensais être seule, j’ai cru pouvoir célébrer … en quelque sorte. Sorry Sir

Je finis piteusement en baissant les yeux vers ma console. Le silence sembla s’étirer indéfiniment puis j’entendis soudain des pas se diriger vers moi. Allez, one, two three. Le visage redevenu impassible, je levai la tête. McKay s’arrêta à mes côtés et me tendit un dossier.

« On a tous le droit de décompresser de temps en temps Stone, mais j’ai un travail pour vous. Dans ce dossier, sont compilées mes rencontres les plus récentes sur les peuples découverts lors des expéditions. J’ai besoin que vous épluchiez ce dossier et que vous essayiez de les comprendre en tant que civilisation. Plus nous aurons d’informations sur comment ils agissent et pourquoi, plus nous saurons nous adapter rapidement en cas de menace ou de geste amicale. » Il me regarda avec un léger sourire. « Considérez que vous êtes une espionne longue distance et faites-moi un rapport dès que vous pourrez. »

Je dû me retenir pour ne pas saluer en militaire. J’étais touchée qu’il vienne me confie cette mission et, quoique légèrement troublée, l’anticipation de ce challenge m’avait déjà capturée.

« Bien Sir. »

Je pris le dossier et commençai à le feuilleter en essayant de ne pas paraître trop avide. Je saluai McKay de la tête alors qu’il se dirigeait vers la sortie. Il se retourna au dernier instant, curieux.

« A propos, quelle est cette nouvelle ? »

Je levai la tête, déconcertée par la question et le dossier déconcentrée par le dossier. Je dû réfléchir quelques secondes avant de retrouver mon sentiment glorieux de victoire et de répondre.

« J’ai été choisie pour une équipe d’exploration Doctor, je vais sans doute bientôt passer la gate. »

A ma grande surprise, il hocha la tête avec un air approbateur.

« J’ai hâte de travailler avec vous sur le terrain Stone. »

Et sur ces bonnes paroles il quitta mon laboratoire. Je regardais la porte, confuse. Un germe d’idée commença à fleurir mais je le mis de côté. J’avais à faire.


*


Je soupirai d’aise en me laissant tomber sur mon matelas. Certes, il n’était pas le plus confortable du monde mais, actuellement, il me semblait aussi doux qu’un nuage. Malgorn était une véritable tortionnaire et je commençai à regretter de lui avoir offert un verre. Stupid Frenchie. Je roulais sur le côté, m’étirant douloureusement. Ca faisait presque deux semaines qu’elle m’avait admise dans son équipe et je le regrettai déjà. Ce n’était pas tant les exercices de tir, dans lesquelles je me débrouillais raisonnablement bien grâce à l’entrainement suivie sur terre pour le Moyen Orient, ni le fait que j’avais découvert que Thompson avait été choisie elle aussi pour l’équipe mais plutôt les exercices de combat rapproché auxquels elle me soumettait régulièrement. Elle me battait avec une facilité presque insultante et, bien que ce ne fût pas étonnant en sa qualité de Capitaine accomplie, ça n’aidait pas ma fierté blessée. Je frappai mon oreiller, irritée à la fois par Malgorn et mon attitude. Grow up Ilae. Elle essaye de t’aider pour pas que tu meures à la première occasion.

Sauf que voilà, malgré tous les entraînements possibles, je me connaissais. Ici, toucher le cible n’était pas si difficile, en situation réelle, pour l’avoir déjà vécu, je ne savais même plus par quel bout tenir mon arme. Alors du combat rapproché … Je voyais bien que Malgorn n’était pas dupe. Mais je ne pouvais pas abandonner. Je refuse de quitter cette équipe. Je ne serais pas un boulet. Je réussirai. Et peut-être même qu’un jour je saurai voler.

Mon sens de l’humour grinçant ayant réussi à m’achever j’attrapai mon ordinateur d’une main et m’installai devant un film, en qui je plaçais beaucoup d’espoir pour détourner mon attention. Sans surprise, il n’y parvint pas et je me retrouvai à l’éteindre, encore plus énervée. Je passai le reste de la nuit tiraillée entre somnolence, cauchemars et lucidité. Éventuellement, j’abandonnai la quête du sommeil et m’installai à mon bureau pour feuilleter le dossier que McKay m’avait donné deux semaines auparavant. Il était depuis parti en mission et je n’avais pas encore pu lui faire parvenir mes résultats préliminaires mais j’étais plutôt satisfaite de moi-même. Et émerveillée. Toutes ces civilisations étranges, dont je ne comprenais pas tout mais qui vendaient du rêve, de la plus humble, à la plus avancée. Et puis partout l’homme reste l’homme. Même si je ne comprenais pas tout, avec les nombres d’informations qui m’avaient été données, j’en comprenais beaucoup.

Quelque temps plus tard je fus tirée d’un sommeil profond par un sentiment d’urgence. La marque du bureau et de feuilles imprimées sur mes joues, je me levai brutalement, renversant ma chaise au passage. J’attrapais au vol mon blouson bleu, ma tablette tactile professionnelle, tressai mes cheveux et partit tel un ouragan vers la réserve d’équipement. Je ne pouvais plus rester dans ma chambre. Je n’avais pas eu mon compte de sommeil, j’étais sur les nerfs mais, à en croire Malgorn, il y avait une grande chance qu’on sorte aujourd’hui. Au mieux, je serais prête à partir, au pire, je me serais au moins occupé l’esprit.

Sans grande surprise, je trouvai la réserve vide. Je croisai les doigts en priant pour être au bon endroit en entrepris de m’équiper protocolairement pour la mission. Treillis, bleu, gilet tactique, sac à dos avec nécessaire de survie. J’empochai aussi un scanner, privilège des porteurs de l’ATA. J’attrapais aussi, avec une légère appréhension, mon holster et Jéricho. Son poids m’était devenu familier grâce aux sessions de Malgorn mais savoir que ma vie et celle des autres pouvaient dépendre de ce bout de métal dans ma main me faisait frissonner.

Tout à coup mon oreillette s’activa. Je l’activai précipitamment et la voix alerte de Malgorn pénétra mon casque de sommeil léthargique et de nerfs à vif difficilement. Hein ? Rendez-vous … Stargate … Crap. This is it. J’inspirai profondément et me laissai tomber sur le banc le plus proche. Reste calme, reste calme, tout va bien se passer. On va aller visiter des ruines, tu vas faire ton boulot et tout va bien se passer. Fin de l’histoire. A moitié rassurée seulement, je commençai à jouer avec les lacets de mes bottes. Au pire, tu peux toujours dire que tu ne te sens pas bien, c’est presque pas un mensonge ! Tu pourrais passer juste cette fois et –

« Détends-toi Stone. Ca va bien se passer. »

La voix calme de ma Capitaine de mission me sorti de ma torpeur avec un sursaut. Je levai les yeux avec une tentative de sourire sur les lèvres mais la nervosité m’empêchait de faire mieux qu’une grimace.

« Oui, je sais. Désolée je … je suis juste un peu stressée, ça va passer. C’est la première fois que je quitte Atlantis … »

« Bonjour tout le monde ! Vous êtes déjà prêtes ? Super ! Ca va aller Pr. Stone ? C’est votre première fois n’est-ce pas ? »

L’arrivée tonitruante de Thompson empêcha Malgorn de répondre à mon grand soulagement. Je ne voulais pas qu’elle me prenne pour une peureuse pathétique. Je me levai et fronçai des sourcils.

« Thompson, pas si tôt le matin. Pitié, tais toi. »

Je l’aimais bien Thompson, vraiment, mais, sans en avoir l’intention, elle pouvait se montrer blessante et adorait être au premier plan. Et ce matin, je n’avais juste pas la patience. Je remarquais qu’une quatrième femme avait pénétré la réserve. Black, blouson noir et sourire aux lèvres. Et voici Atkins Erin, la quatrième membre de ce groupe. Je remarquais soudain que nous n’étions que des femmes et me demandai distraitement si cela avait été intentionnel de la part de Malgorn. Enfin, après la catastrophe de la dernière fois, je ne vais pas m’en plaindre. Mon souvenir de Clint était encore vif. Je tendis la main à Atkins avec un petit sourire mi- forcé, mi- fatigué.

« Hi. Je suis le Professeur Stone, l’archéologue sénior d’Atlantis. Ravie de vous rencontrer. »

« Atkins. De même. C’est votre première sortie ? »

C’était donc si visible que ça ? J’avalais nerveusement ma salive et acquiesçai maladroitement en essayant de mettre fin à la conversation devenue inconfortable. Peine perdue.

« Ne vous en faites pas, tout va bien se passer. Simple mission d’observation si j’ai bien compris. Vous avez toutes vos affaires ? »

A nouveau j’hochais, essayant de trouver une échappatoire. Du coin de l’œil je vis Malgorn me regarder, indéchiffrable. Help me ! Malheureusement, mes talents de télépathes ne s’étant toujours pas développés, elle ne reçut pas mon SOS et détourna son regard vers Thompson. Atkins récupéra mon attention en endossant son sac à dos.

« Tant mieux, venez avec moi, la Capitaine doit nous briefer avant le départ. »

Je me retournai et vis effectivement la capitaine en train d’attendre, le pied battant le temps de son impatience, Thompson déjà en rang à ses côtés. Je déglutis nerveusement une énième fois et suivit Atkins jusqu’au rassemblant. Here goes nothing.



Over and Out

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leila Malgorn
Admin
avatar

Date de naissance : 10/11/1978
Féminin Fonction : Technicienne Militaire
Localisation : P3X-141
Messages : 37

MessageSujet: Re: Chapitre 2 : P3X-141   Mar 14 Juil - 10:47



Rapport De Mission P3X-141

Pas encore tout à fait réveillée, je laissais distraitement l'eau tiède me couler le long du corps. Je baillais bruyamment et me décidais enfin à quitter le confort de la douche pour affronter l'air frais de la salle d'eau.
M'enroulant dans une serviette moelleuse comme un nuage, je m'approchais du miroir et essuyais la buée d'un revers de main. J'attrapais le sèche cheveux et essayais de faire en sorte que mes boucles ne partent pas en rébellion tandis que je les séchais.

J'entendis alors mon talkie grésiller à travers la porte. Je me précipitais dans la chambre et activais l'appareil tandis que je l'attrapais.

- «Malgorn.

- Capitaine, la Dr Weir souhaiterait vous voir dans son bureau dès que possible.

- Dites lui que je serai là dans dix minutes. Malgorn, terminé.»

Mon cœur battait la chamade. Ça faisait très précisément six semaines que j'effectuais ma pseudo sanction. Loin d'être une corvée, entretenir et bidouiller tous les appareils, qu'ils soient anciens où issus des labo hyper-avancés du SGC, était absolument passionnant. Et loin d'être aussi carrée que les militaires américains, l'équipe des techniciens m'avait fait très bon accueil. Je pouvais avoir des conversation interminables avec mes collègues à propos de tel ou tel mécanisme ou système ancien.
Mais le travail sur la cité, hormis quelques incidents, était paisible et calme. La routine s'installait vite. Explorer de nouveaux mondes, être au cœur de l'action me manquait. Et mon petit doigt me disait que, vu que je m'étais tenue à carreau et avais fait mon travail à la perfection ces dernières semaines, Weir comptait bien me récompenser..

Encore plus impatiente qu'une gamine de 6 ans le jour de Noël, je retournais dans la salle de bain pour me sécher en vitesse. J'enfilais rapidement l'uniforme vert des techniciens, peignais maladroitement mes boucles avec mes doigts et filais hors de mes quartiers.

Grâce au transporteur, j'étais à la porte du bureau de la chef suprême quelques minutes plus tard. La porte était grande ouverte. Weir semblait absorbée par la lecture d'un rapport quelconque sur sa tablette.
Je toquais à la porte pour l'informer de ma présence. Elle releva la tête et m'adressa un sourire chaleureux en me voyant.

- «Bonjour Dr Weir.

- Ah Capitaine. Entrez je vous en prie.»

J'entrais dans le bureau et pris place sur le siège que Weir me présentait. Nous échangeâmes de brèves politesses avant de s'attaquer au vif du sujet.

- «Votre sanction touche bientôt à son terme. Le chef de la section technicienne m'a apporté un rapport préliminaire. Visiblement tout se passe bien.

- Très. Le travail est passionnant et abondant, et les gens s'intéressent plus au fonctionnement des machines qu'à la provenance de mes points de suture! répliquais-je, souriante, en désignant la fine cicatrice qui me barrait la partie extérieure du sourcil. Plus sérieusement, j'adore travailler ici..

- Mais..?

- Mais j'aimerai repartir en mission. Avec une équipe que j'aurais choisie.

- En fait, nous en avons déjà discuté avec le Major Sheppard.

- Et? Demandais-je en déglutissant.

- Vous êtes une personne sérieuse Malgorn. Et selon votre dossier, vous êtes compétente.»

Elle feuilleta quelques dossiers posé au bord de son bureau, en sélectionna une trentaine et les posa en face de moi.

- Nous vous ferons donc confiance. Voici quelques dossiers de membres que nous vous recommandons. A vous de choisir.»

J'adressais un grand sourire plein de gratitude et de reconnaissance à Weir. Je posais la main sur la pile de dossier.

- Et si j'ai repéré quelqu'un qui n'est pas dans ces dossiers ?

- A qui pensez-vous ?

- Au professeur Stone.

- Eh bien ma foi, si elle accepte je n'ai aucune raison de refuser.

- Merci ! Merci infiniment Dr ! M'exclamais-je un sourire jusqu'au oreilles.

- Aller filez, vous avez de la lecture je crois. Répliqua-t-elle malicieusement.

J'attrapais les dossiers et sortis du bureau, les lèvres retroussées de joie.



Je pris immédiatement contact avec Stone et arrangeait avec elles quelques séances de tir et autre activité de plein air. Pas question d'emmener avec moi des personnes incapables de se défendre un minimum seules.
Les deux semaines qui suivirent furent ponctuées, entre le travail et ces séances, par la lecture des dossiers et par des entretiens avec mes potentiels futurs coéquipiers.
Après une sélection quadrillée et acharnée, mon choix se porta sur deux autres femmes :
Ellain Thompson, une astrophysicienne américaine à l'opulente chevelure blonde et aux lunettes de vue lui bouffant les trois quarts du visage. Une collègue d'Ilae.
Erin Atkins une marine américaine spécialisée dans l'infiltration et la reconnaissance. Sa personnalité chaleureuse et professionnelle avait fait pencher la balance en sa faveur. De plus, j'avais cru comprendre qu'elle avait eu des soucis plus ou moins similaire aux miens du fait de son teint..bronzé. C'était quand même hallucinant que des gens aussi étroits d'esprits aient été sélectionnés pour faire partie de la mission..

Le matin de ma remise en service, à peine étais-je levée que mon oreillette se mis à grésiller. Le cœur bondissant de joie, j'activais mon oreillette tout en terminant de fermer ma veste avec le noir des militaires.

- Capitaine Malgorn. Rendez-vous avec votre équipe à la porte dans deux heures. Je vous envoie sur P3X-141. L'équipe du Major Sheppard a découvert des ruines, et l'avis du Pr Stone est requis. Une mission idéale pour roder vos gars..où filles d'après ce que j'ai cru comprendre. Acheva la voix amusé de Weir.

- Nous y serons. Merci docteur Weir.»

J'enfilais mes bottes et donnais rendez-vous à mes filles- puisque après tout c'était des femmes- à la réserve d'équipement pour se préparer.
Je les rejoignis, en réprimant mon envie de sautiller comme une gamine. Reste professionnelle, capitaine..Trop rapide pour Erin et Ellain, seule Ilae m'avait précédée.
Assise en train de tripoter ses lacets, visiblement nerveuse, elle ne semblait pas m'avoir remarqué. J'attrapais un treillis gris ainsi qu'un gilet tactique et vins m’asseoir à côté d'elle.

- «Détends toi Stone. Ça va bien se passer.»

Fin du Rapport



Rapport De Mission P3X-141

Pas encore tout à fait réveillée, je laissais distraitement l'eau tiède me couler le long du corps. Je baillais bruyamment et me décidais enfin à quitter le confort de la douche pour affronter l'air frais de la salle d'eau.
M'enroulant dans une serviette moelleuse comme un nuage, je m'approchais du miroir et essuyais la buée d'un revers de main. J'attrapais le sèche cheveux et essayais de faire en sorte que mes boucles ne partent pas en rébellion tandis que je les séchais.

J'entendis alors mon talkie grésiller à travers la porte. Je me précipitais dans la chambre et activais l'appareil tandis que je l'attrapais.

- «Malgorn.

- Capitaine, la Dr Weir souhaiterait vous voir dans son bureau dès que possible.

- Dites lui que je serai là dans dix minutes. Malgorn, terminé.»

Mon cœur battait la chamade. Ça faisait très précisément six semaines que j'effectuais ma pseudo sanction. Loin d'être une corvée, entretenir et bidouiller tous les appareils, qu'ils soient anciens où issus des labo hyper-avancés du SGC, était absolument passionnant. Et loin d'être aussi carrée que les militaires américains, l'équipe des techniciens m'avait fait très bon accueil. Je pouvais avoir des conversation interminables avec mes collègues à propos de tel ou tel mécanisme ou système ancien.
Mais le travail sur la cité, hormis quelques incidents, était paisible et calme. La routine s'installait vite. Explorer de nouveaux mondes, être au cœur de l'action me manquait. Et mon petit doigt me disait que, vu que je m'étais tenue à carreau et avais fait mon travail à la perfection ces dernières semaines, Weir comptait bien me récompenser..

Encore plus impatiente qu'une gamine de 6 ans le jour de Noël, je retournais dans la salle de bain pour me sécher en vitesse. J'enfilais rapidement l'uniforme vert des techniciens, peignais maladroitement mes boucles avec mes doigts et filais hors de mes quartiers.

Grâce au transporteur, j'étais à la porte du bureau de la chef suprême quelques minutes plus tard. La porte était grande ouverte. Weir semblait absorbée par la lecture d'un rapport quelconque sur sa tablette.
Je toquais à la porte pour l'informer de ma présence. Elle releva la tête et m'adressa un sourire chaleureux en me voyant.

- «Bonjour Dr Weir.

- Ah Capitaine. Entrez je vous en prie.»

J'entrais dans le bureau et pris place sur le siège que Weir me présentait. Nous échangeâmes de brèves politesses avant de s'attaquer au vif du sujet.

- «Votre sanction touche bientôt à son terme. Le chef de la section technicienne m'a apporté un rapport préliminaire. Visiblement tout se passe bien.

- Très. Le travail est passionnant et abondant, et les gens s'intéressent plus au fonctionnement des machines qu'à la provenance de mes points de suture! répliquais-je, souriante, en désignant la fine cicatrice qui me barrait la partie extérieure du sourcil. Plus sérieusement, j'adore travailler ici..

- Mais..?

- Mais j'aimerai repartir en mission. Avec une équipe que j'aurais choisie.

- En fait, nous en avons déjà discuté avec le Major Sheppard.

- Et? Demandais-je en déglutissant.

- Vous êtes une personne sérieuse Malgorn. Et selon votre dossier, vous êtes compétente.»

Elle feuilleta quelques dossiers posé au bord de son bureau, en sélectionna une trentaine et les posa en face de moi.

- Nous vous ferons donc confiance. Voici quelques dossiers de membres que nous vous recommandons. A vous de choisir.»

J'adressais un grand sourire plein de gratitude et de reconnaissance à Weir. Je posais la main sur la pile de dossier.

- Et si j'ai repéré quelqu'un qui n'est pas dans ces dossiers ?

- A qui pensez-vous ?

- Au professeur Stone.

- Eh bien ma foi, si elle accepte je n'ai aucune raison de refuser.

- Merci ! Merci infiniment Dr ! M'exclamais-je un sourire jusqu'au oreilles.

- Aller filez, vous avez de la lecture je crois. Répliqua-t-elle malicieusement.

J'attrapais les dossiers et sortis du bureau, les lèvres retroussées de joie.



Je pris immédiatement contact avec Stone et arrangeait avec elles quelques séances de tir et autre activité de plein air. Pas question d'emmener avec moi des personnes incapables de se défendre un minimum seules.
Les deux semaines qui suivirent furent ponctuées, entre le travail et ces séances, par la lecture des dossiers et par des entretiens avec mes potentiels futurs coéquipiers.
Après une sélection quadrillée et acharnée, mon choix se porta sur deux autres femmes :
Ellain Thompson, une astrophysicienne américaine à l'opulente chevelure blonde et aux lunettes de vue lui bouffant les trois quarts du visage. Une collègue d'Ilae.
Erin Atkins une marine américaine spécialisée dans l'infiltration et la reconnaissance. Sa personnalité chaleureuse et professionnelle avait fait pencher la balance en sa faveur. De plus, j'avais cru comprendre qu'elle avait eu des soucis plus ou moins similaire aux miens du fait de son teint..bronzé. C'était quand même hallucinant que des gens aussi étroits d'esprits aient été sélectionnés pour faire partie de la mission..

Le matin de ma remise en service, à peine étais-je levée que mon oreillette se mis à grésiller. Le cœur bondissant de joie, j'activais mon oreillette tout en terminant de fermer ma veste avec le noir des militaires.

- Capitaine Malgorn. Rendez-vous avec votre équipe à la porte dans deux heures. Je vous envoie sur P3X-141. L'équipe du Major Sheppard a découvert des ruines, et l'avis du Pr Stone est requis. Une mission idéale pour roder vos gars..où filles d'après ce que j'ai cru comprendre. Acheva la voix amusé de Weir.

- Nous y serons. Merci docteur Weir.»

J'enfilais mes bottes et donnais rendez-vous à mes filles- puisque après tout c'était des femmes- à la réserve d'équipement pour se préparer.
Je les rejoignis, en réprimant mon envie de sautiller comme une gamine. Reste professionnelle, capitaine..Trop rapide pour Erin et Ellain, seule Ilae m'avait précédée.
Assise en train de tripoter ses lacets, visiblement nerveuse, elle ne semblait pas m'avoir remarqué. J'attrapais un treillis gris ainsi qu'un gilet tactique et vins m’asseoir à côté d'elle.

- «Détends toi Stone. Ça va bien se passer.»

Fin du Rapport


_________________
Mon Image
Face Everything And Rise
Revenir en haut Aller en bas
http://our-secret-world.forumactif.org
Ilae Stone

avatar

Date de naissance : 19/09/1979
Féminin Fonction : Scientifique
Localisation : Atlantis
Messages : 22

MessageSujet: Re: Chapitre 2 : P3X-141   Mar 14 Juil - 10:51

Entry 9

- « Stone, Thompson, vous avez tout ce dont vous avez besoin ? »

Je hochai la tête en repassant mentalement la liste de ce que j’avais pris. Gourde, gilet, munitions … Pitié faites que je n’ai rien oublié !

- « Bien. Comme je vous l’ai déjà brièvement expliqué, nous nous rendons sur P3X-141 afin que Stone puisse prêter son expertise à l’équipe du Major. Aucune menace de signalée dans le dernier rapport. Cette mission consistera surtout à nous coordonner pour nos futures expéditions. »

Je réalisai soudainement que j’avais un rôle clé dans cette expédition. Partagée en deux entre l’excitation de découvrir enfin des ruines aliens pour la première fois et l’envie de courir me réfugier dans mon laboratoire, mes doigts se serrent autour des sangles de mon sac. Come on old girl, c’est pas la première fois que tu pars en mission, t’as fait l’Iraq, tu peux faire une planète alien ! Get a grip ! Inconsciente à mes ruminations intérieures, Malgorn poursuivit.

- « Nous avons toutes un vécu et une expérience différente en ce qui concerne cette expédition Certaines se sont parfaitement intégrée, d’autres un peu moins … Avec vous j’aimerais faire table rase de ce qui a pu se passer jusqu’à présent, afin de vivre pleinement cette aventure. »

J’observai la Capitaine avec de grands yeux. Elle fait dans le sentiment maintenant Malgorn ?

- « Avec vous, j’ai envie de créer une atmosphère de camaraderie et de confiance lors des missions. Nous aurons nos différents, nous aurons des périodes difficiles, mais nous serons capables du meilleur pour cette mission tant que nous placerons notre esprit d’équipe avant nos dessins personnels. »

Ah. Message reçu, pas de vagabondage seule comme la première fois. Je parvins à esquisser un sourire amusé que Malgorn me rendit lorsqu’elle croisa mon regard.

- « Mesdames, ce sera un plaisir de travailler avec vous ! »

Mon sourire s’élargit au vue de son enthousiasme et je me sentis légèrement mieux. Elle était confiante, sereine, semblait faire de son mieux pour créer une véritable équipe unie et, d’une certaine façon, ça me suffisait. Je lui faisais profondément confiance, sans véritable raison d’ailleurs, et son attitude détendue calmait mes peurs, même si je ne l’aurais admis pour rien au monde.

Tout à coup Thompson plaça son bras tendu au milieu de carré que nous formions avec un air espiègle. Ah oui, Thompson fait aussi partie de cette équipe. J’étais beaucoup moins confiante dans l’idée de passer des jours, voir des nuits, avec ma collègue très … précieuse. Je regardai sa main, hésitante. Je vais vraiment faire ça ? Je croisai le regard de Malgorn et eut la surprise de la voir m’adresser un clin d’œil alors qu’elle posa sa main sur celui de Thompson. J’eus un sourire ironique. Tant qu’à le faire, allons jusqu'au bout ! A mon tour je posai ma main, un peu tremblante, sur celle de la Capitaine et glissai un regard entendu à Atkins. Elle leva les yeux au ciel mais suivit le mouvement et compléta le … le quoi ? Le pacte ? Je me trouvai à secouer la tête en riant alors que je regardais mes nouvelles camarades. Elles me rendirent toutes le sourire et soudainement, je me sentais complètement guérie de ma peur. Pour le meilleur et pour le pire !

J’emboitai le pas de Malgorn avec une hâte non-dissimulée alors qu’elle nous menait à la Stargate proche. L’esprit entièrement focalisée sur la mission à venir, je remarquai à peine lorsqu’on me donna mon IDC. Qu’est-ce que je savais sur l’expédition ou P3X-141 ? L’équipe du Major été partie sur cette planète il y a deux jours de cela, en simple exploration. L’objectif principale avait été, comme toujours, de trouver plus de ZPM mais aussi d’entrer en contact avec une population locale. Sur la planète elle-même … les rapports préliminaires parlaient de beaucoup de sable et de chaleur et … c’était tout. Je réalisai soudainement que j’allais me retrouver complètement en terra incognita mais au lieu de m’effrayer, je sentais l’adrénaline faire surface. This is going to de fun.

Thompson à mes côtés, Atkins fermant la marche, je suivi Malgorn au travers de la porte, le cœur battant. Passé le moment habituel de désorientation, je dépassai la pellicule bleue et me retrouvai dans … un désert. Gris. Bon, pas de surprise de ce côté-là. Des rochers jonchaient la terre crevassée environnante et un vent chaud, sec et métallique soufflait doucement. Je me serais presque cru de retour dans l’aridité de l’Iran. J’aperçu le Lieutenant Ford, qui nous adressai un signe de tête, aux côtés du Capitaine et leur prêta une attention distraite en observant les environs.

- « Venez, je vais vous escorter jusqu'aux ruines. Le Dr McKay commence vraiment à s'impatienter… »

Ah, McKay ! J’eus un petit sourire en pensant au scientifique brusque, nerveux et imbu de lui-même alors que nous suivions le Lieutenant, en formation, jusqu’au ruines. J’allais enfin avoir l’occasion de vraiment travailler avec Mr.Boss. Non seulement cela mais il réclamait mon aide. C’était un peu normal après tout, j’étais la meilleure dans mon domaine ! Mais ça faisait quand même plaisir de voir d’autres l’admettre.

Devant nous se dessinait une chaine montagneuse, grise comme tout le reste. Je plissai les yeux en tentant de déchiffrer le paysage alors qu’une pensée troublante m’harassait. De la roche dure, un paysage manifestement venteux, pas de signes de fertilité … Un tel climat n’était pas propice au développement de la vie et pourtant on avait trouvé des ruines ? Perplexe, je fronçais les sourcils. Y a quelque chose de pas logique là …

Malgorn et Ford s’arrêtèrent.

- «C'est là dedans.» dit-il, en indiquant un carré rocheux tracé.

Je portai mon regard sur l’endroit indiqué la curiosité de l’archéologue l’emportant sur tout. A premier regard c’était très vieux mais le climat aride n’avait pas dû aider non plus. Un rectangle ouvert de briques grises montaient légèrement d’un parterre de blocs identiques, formant une sorte de cour ouverte menant à une ouverture dans le massif montagneux. Pour comparer à des vestiges terrestre, j’aurais pût les prendre pour l’entrée d’un temps Mayen mais la ressemblance était vague. Plutôt l’entrée d’un temple secret dans un jeu vidéo. Ou encore ... Ah, une cité de Nains !

Le Lieutenant Ford nous mena au campement établi à quelques mètres de l’entrée de pierre. Là, en train de parler tranquillement, nous attendaient le Major Sheppard et Teyla. Le Lieutenant les salua.

- « Je les ai ramené Major »

- « Je vois ça, merci Lieutenant. »

Il se tourna vers nous et commença à parler avec Malgorn tandis que Teyla nous observa avec bienveillance avant de rejoindre la conversation. Je devais avouer que je ne connaissais pas vraiment l’athosienne qui s’était jointe à nous et, si d’un côté elle me mettait mal à l’aise avec son regard perçant et sa gentillesse constante, de l’autre cette même gentillesse me la rendait sympathique, chaleureuse. Je me tournai vers les ruines proches. D’ici je ne peux pas en savoir beaucoup plus … Je jetai un coup d’œil à Thompson et Atkins.

- « Venez avec moi Ellain, Atkins vous vous joignez à nous ? »

Si Thompson acquiesça énergétiquement, Atkins eut l’air mal à l’aise

- « Professeur, on ne peut pas quitter les lieux tout de suite, la Capitaine a dit que … »

Ah oui, ne pas partir en vadrouille toute seule. Je me retournai et haussa la voix.

- « Capitaine ! »

Les trois conspirateurs se retournèrent à l’unisson et je pontai du doigt les arches les blocs de pierre les plus proches en me sentant une âme d’enfant à noël.

- « Capitaine, je vais juste là faire quelques tests rapides, j’emmène Thompson et Atkins et, promis, cette fois je n’irai pas plus loin toute seule ! »

Mon sourire et ton blagueur se reflétèrent un instant dans le regard de Malgorn puis elle hocha la tête. Derrière elle, le Major semblait plus amusé qu’autre chose. D’un pas décidé je franchis les quelques mètres qui me séparaient des premières ruines et m’assit en tailleur. Thompson s’accroupit à mes côtés en sortant un scanner tandis qu’Atkins se postai en face de nous, surveillant les environs. J’entrepris de sortir ma tablette.

- « Je pense que ces pierre datent d’il y a au moins plusieurs centaines d’années, professeur. Regardez les marques ici et – »

- « Sans vouloir vous manquer de respect Dr.Thompson, c’est moi l’archéologue ici, pas vous et ces ruines datent d’il y a plus longtemps que ça … »

Habituée à la remettre à sa place, j’ignorai son air frustrée alors qu’elle rebaissait les yeux sur son ordinateur. D’un geste nonchalant je commençai mon travail à partir des pierres. Il m’apparut immédiatement qu’elles dataient d’il y a au moins un millénaire. Fait curieux, les blocs semblaient avoir été agencés à la main, exploit au moins égale à ceux des égyptiens. Cela voulait dire que nous avions affaire soit une relique oubliée de l’ancien temps, soit à une civilisation non technologique encore à ce jour. Au regard des réparations manifestes je penchais plutôt vers la deuxième hypothèse. Ces ruines n’étaient pas des ruines depuis aussi longtemps … Je levai les yeux vers Thompson.

- « Thompson, je veux une analyse complète des régions souterraine »

- « Ce ne sera pas nécessaire Professeur Stone. »


Je sursautai violemment avant de lever la tête pour découvrir le Major accompagné de Teyla, le lieutenant Ford et de Capitaine Malgorn. Sheppard continua avec un sourire.

- « Nous avons déjà effectué cette analyse, elle est entre les mains du Dr. McKay qui vous attends d’ailleurs avec impatience. »

Troublée et l’herbe ayant été coupée sous mes pieds, je bafouillai quelques excuses en me relevant. Je n’avais pas l’habitude que d’autres devancent mes idées, encore moins qu’ils les réalisent avant moi.

- « Très bien, » disais-je en m’époussetant, Thompson souriant avec satisfaction à mes côtés. Je me tournai vers Malgorn. « Que faisons nous Capitaine ? »



Over and Out

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leila Malgorn
Admin
avatar

Date de naissance : 10/11/1978
Féminin Fonction : Technicienne Militaire
Localisation : P3X-141
Messages : 37

MessageSujet: Re: Chapitre 2 : P3X-141   Mar 14 Juil - 10:55



Rapport De Mission P3X-141

Elle émergea de ses pensées en sursautant et, me reconnaissant, m'adressa une sorte de grimace que j'interprétais comme étant un semblant de sourire.

Oui, je sais. Désolée je … je suis juste un peu stressée, ça va passer. C’est la première fois que je quitte Atlantis … »

J'eus une petite mimique compatissante en me mettant brièvement dans la peau de ma petite bleue. J'allais lui adresser une phrase de réconfort lorsque nous fûmes interrompues par une tornade blonde.

- « Bonjour tout le monde ! Vous êtes déjà prêtes ? Super ! Ca va aller Pr. Stone ? C’est votre première fois n’est-ce pas ? »

Thompson..
Je m'autorisais une petite claque d'encouragement sur l'épaule de Stone et me levais pour enfiler mon uniforme.
Du coin de l’œil, j'observais l'échange, presque chorégraphié, entre Stone et Thompson. D'après ce que j'avais lu et cru comprendre, elles travaillent ensemble, et la grande blonde avait tendance à mettre les nerfs de ma petite bleue à rude épreuve. Mais dans le fond, elles s'entendaient bien et c'était un vrai plus pour la future cohésion de mon équipe.
Je poussais un discret soupir d’appréhension en voyant Atkins arriver à son tour. Serais-je à la hauteur.. ? Je ne m'étais pas vraiment posé la question avec mon ancienne équipe, encore prise dans le feu de notre arrivée récente dans Pegasus. Mais là..
J'adressais un salut un peu crispée à la dernière arrivée lorsqu'elle regarda dans ma direction. Puis allais chercher le reste de mon équipement dans la salle annexe.
Habillée, équipée, je vérifiais que ma queue de cheval tenait fermement sur le sommet de mon crane avant d'enfiler une casquette. Puis je me redirigeais vers la sortie des vestiaires pour y attendre que mes filles aient fini de se préparer.
Posant ma bras droit sur mon P90, je battais inconsciemment du pied, tant pour refréner mon impatience que ma nervosité.
Finalement, Thompson se dirigea vers moi, suivie de Stone et d'Atkins.

- « Stone, Thompson, vous avez tout ce dont vous avez besoin ? Bien. Fis-je en les voyant acquiescer. Comme je vous l'ai déjà brièvement expliqué, nous nous rendons sur P3X-141 afin que Stone puisse prêter son expertise à l'équipe du Major. Aucunes menaces de signalées dans le dernier rapport. Cette mission consistera surtout à nous coordonner pour nos futures expéditions.»

Atkins hocha la tête, professionnelle, tandis que Thompson me regardais avec un air amusé.
''Vu que c'est notre première sortie, je devrais peut être ajouter une note un peu plus personnelle.. ?''

- «Nous avons toutes un vécu et une expérience différente en ce qui concerne cette expédition. Certaines se sont parfaitement intégrées, d'autre un peu moins..-je lançais un regard entendu, un peu triste, à l'attention d'Atkins- Avec vous j'aimerai faire table rase de ce qui a pu se passer jusqu'à présent, afin de vivre pleinement cette aventure. Avec vous, j'ai envie de créer une atmosphère de camaraderie et de confiance lors des missions. Nous aurons nos différents, nous aurons des périodes difficiles, mais nous serons capable du meilleur pour cette mission tant que nous placerons notre esprit d'équipe avant nos desseins personnels.»

Je pris le temps de regarder une à une chacune de mes filles droit dans les yeux. Puis, radoucissant les traits de mon visage, je leur adressais un léger sourire.

- «Mesdames, ce sera un plaisir de travailler avec vous !»

J'eus pour réponse un trio de sourires chaleureux, et un gloussement de la part de la tornade blonde.
Sans crier gare, cette dernière tendit un bras vers le centre du cercle que nous formions.
Je me retins de pousser un soupire. Elle était sérieuse ? On n'était pas dans un de ces stupides films de.. Baaah et pourquoi pas après tout !
Je posais ma main à plat au dessus de la sienne en adressant un clin d’œil à Ilae, qui nous rejoignit finalement, suivit d'Atkins.
Je la sentais bien, cette nouvelle équipe !

Fin du Rapport





Rapport De Mission P3X-141


A peine avais-je posé un pied hors de la Stargate que le visage souriant du lieutenant Ford apparut devant moi.
Je m'avançais dans sa direction, libérant la place afin que le reste de mon équipe puisse suivre.

- «Capitaine Malgorn !

- Lieutenant Ford. Fis-je en retenant un sourire. Je vous présente la professeure Stone, la docteure Thompson et la sergente Atkins.»

Il adressa un signe de tête poli à mes filles avant de tourner les talons.

- «Venez, je vais vous escorter jusqu'aux ruines. Le Dr McKay commence vraiment à s'impatienter..»

Je levais les yeux au ciel. Allons bon.. J’emboîtais le pas au Lieutenant, Stone sur mes talons, suivie de Thompson puis d'Atkins comme l'exigeait la convention.
Je scrutais les environs, à la fois curieuse et excitée d'être à nouveau en mission.
Nous nous trouvions dans une sorte de désert, constitué à certains endroits de dunes au sable fin gris fer et à d'autres, d'une terre de même couleur tellement sèche qu'un réseau de petites crevasses couraient en toile géante à perte de vue. Quelques rochers d'un gris plus clair sortaient du sol telles des crocs acérés. On pouvait voir un peu plus loin une gigantesque chaîne de montages aux pics abrupts.
Je plissais les yeux, dans l'ombre de la montages, on pouvait discerner des sortes de monticules de roches.
En nous rapprochais, je constatais qu'il s'agissait des ruines. Elles étaient disposées le long de ce qui me semblait être un pattern rectangulaire, avec une grande allée les traversant. Au bout de celle-ci, une arche en pierre taillée donnait sur le cœur de la montagne, comme la bouche de la géante de pierre.
Le lieutenant montra l'entrée de la tête.

- «C'est là dedans.»

Fin du Rapport





Rapport De Mission P3X-141

Je levais les yeux vers l'arche. Nous étions ridiculement petits à côté. Guidées par Ford, nous nous enfonçâmes dans l'obscure bouche de pierre.
L'équipe du Major avait levé un camp à quelques mètres de l'entrée. Des projecteurs à halogènes, alimentés par un petit groupe électrogène, étaient disposés à intervalles régulier. Leur lumière crue avait tendance à éblouir quand on les regardait trop directement, mais au moins, ils éclairaient un peu les ruines sombres.
Je repérais Major Oreille-d'elfe, assis sur un vestige de pilier, en train de discuter avec Teyla.

- «Je les ai ramené Major.

- Je vois ça, merci Lieutenant.» répondit-il en se levant.

Il dévisagea longuement les membres de mon équipe avant de les saluer brièvement par un signe de tête, et finalement, reporter son attention sur moi.

- «Capitaine.

- Major.

- Vous n'avez pas perdu de temps à reformer une équipe on dirait.. -il se pencha vers moi pour me murmurer à l'oreille-..c'était voulu de..je veux dire, j'espère que Clint et Chase ne vous ont pas fâchés avec les hommes..

- Vous m'avez demandé de faire mon choix, et j'ai choisi les meilleurs. Et il se trouve que les meilleures étaient des femmes. Ne vous inquiétez pas, il m'en faut plus que deux idiots pour me fâcher avec la totalité de la gente masculine.» Terminais-je avec un petit sourire amusé.

Il se contenta de hocher la tête, une expression professionnelle sur le visage. Mais le coup d’œil pétillant et le sourire dissimulé qu'il adressa au Lieutenant confirma mes soupçons sur la vraie raison de son intérêt pour la composition de mon équipe.
De vrais adolescents..

- «Revenons-en à la mission, si vous le voulez bien. Lâchais-je sèchement en le voyant se perdre dans la contemplation de Thompson. La prochaine fois, je choisirai des boudins!

- Oui, la mission..»

Il se racla la gorge, détournant presque à regret son regard vers moi. Je notais l'air exaspéré de Teyla et lui adressais un haussement de sourcils très communicatif.

- «Capitaine.»

Je me retournais et avisais ma petite bleue qui pointait du doigt les vestiges environnants, les yeux pétillants.

- «Capitaine, je vais juste là faire quelques tests rapides, j’emmène Thompson et Atkins et, promis, cette fois je n’irai pas plus loin toute seule ! »

Je crois bien que la pauvre Stone avait été marquée à vie par cette histoire.. Au moins à présent, j'étais sûre qu'elle n'irait pas gambader seule en territoire inconnu.
Je retins un sourire, mais ne pu dissimuler la lueur d'amusement dans mes yeux. Je me contentais de hocher la tête pour signaler mon consentement. On aurait pu croire que c'était Noël avant l'heure..
Alors que Thompson la suivait en se déhanchant, j'en connaissais un autre pour qui les cadeaux- ou pour le coup, le cadeau- étaient arrivés en avance cette année. Je me raclais la gorge pour regagner l'attention du Major.

- «Bien! Heu..j'ai bien peur que ça ne soit pas aussi excitant pour nous. Pas de signes de vie sur le détecteurs, hormis les nôtres.

- Donc ?

- Donc nous allons goûter aux joies de l'excavation, du déblaiement et du transport du matériel.»

Je posais une main agacée sur mon P90. Je n'étais pas venue ici pour me prendre pour une mule. Même si j'étais sûre que regarder Stone travailler devait être passionnant, rester dans ces ruines sombres et poussiéreuses uniquement pour faire plante décorative allait très vite me porter sur les nerfs. Une idée germa sous ma casquette.

- «Je pense qu'on devrait explorer la surface. Ces ruines ne pourraient pas être les seules sur cette planètes.»

Le Major lança un regard par dessus son épaule, vers mes filles.

- «Bonne idée. Prenez Ford et Teyla avec vous. Je resterai ici avec Atkins pour surveiller nos précieux scientifiques. Au cas où il y aurai un problème.»

Un problème hein? Je doutais que le postérieur de Thompson nécessitait cette garde rapprochée mais je doutais d'être en mesure de contester les ordres du Major.
Je me contentais donc d’acquiescer, non sans lui adresser un haussement de sourcils pour lui signaler que je n'étais pas dupe.
Nous nous dirigeâmes ensuite vers le groupe d'Atkins pour leur indiquer la suite des réjouissances.

- «Thompson, je veux une analyse complète des régions souterraine.

- Ce ne sera pas nécessaire Professeur Stone. »

Ma petite bleue sursauta comme un chat prit au dépourvu.

- «Nous avons déjà effectué cette analyse, elle est entre les mains du Dr. McKay qui vous attends d’ailleurs avec impatience. »

Elle se releva en bégayant des excuses incompréhensibles. Je pinçais les lèvres ''Arrêtes de t'excuser Stone!''
Elle s'épousseta, plus pour se redonner contenance que pour retirer la fine pellicule de poussière qui s'était posée sur ses vêtements.

- «Très bien. Que faisons nous Capitaine ? »

Je lui récapitulais brièvement l'échange que j'avais eu avec Oreille-d'elfe. Je notais avec un léger pincement au cœur sa mine déçue. C'est vrai que j'aurais préféré faire cette mission avec toute mon équipe, mais d'un autre côté, on allait prochainement devoir se supporter presque 24/24, 7j/7.
C'était pas plus mal de commencer doucement..enfin pour le coup, c'était elles qui allaient travailler l'esprit d'équipe et pas moi..
M'enfin, ça laissait le temps à Stone de prendre ses marques hors de la cité, et de prendre confiance en elle.

- «Allons-y. Malgorn, on reste en contact radio.»

J'adressais un petit signe d'encouragement à mes filles et les laissaient suivre le Major.
Tandis que Sheppard les guidait dans les méandres des vestiges de pierres pour rejoindre MacKain, je me retournais vers mes nouveaux et temporaires coéquipiers.

- «Dans combien de temps le soleil se couchera-t-il?

- Les jours sont longs ici. Nous avons encore plusieurs heures avant la tombée de la nuit.

- Parfait, allons-y.»



-------------------
------


Cela faisait environ une heure que nous marchions en plein soleil.
La chaleur ne m'avait pas dérangée à notre arrivée, mais visiblement, le soleil n'était pas à son zenith à ce moment là non plus. Fatiguée de plisser les yeux, et malgré le fait que la couleur grise du paysage ne reflétait pas tant que ça la luminosité, j'enfilais mes lunettes de soleil.
Nous n'avions ,pour le moment, rien découvert indiquant qu'il y avait des ruines similaires à celles situées près de la porte dans les environs. Nous nous étions contentés de suivre la ligne sinueuse du pied de la montagne, direction Nord,Nord-Est. Et à part des cailloux, du sable, des rochers et encore du sable..
Quelque chose attira soudain mon attention à l'horizon. Malgré la chaleur déformant le paysage environ, je distinguais à quelques centaines de mètres de nous ce qui me semblait être un passage ou un chemin s'enfonçant sous terre.
En nous rapprochant, je réalisais que ce n'était pas le cas. Le désert, la montagne, la porte. Tout cela se dressait sur une sorte de plateau haut de plusieurs centaines de mètres, et ce qui m'avait semblé être un passage était en fait un escalier creusé dans la roche.
Et au pied de cette masse de pierre..
Je baissais lentement mes lunettes.

- «Eh beh..

- Comme vous dites Lieutenant.»

A nos pieds, perdue à l'horizon, une plaine plus verte qu'un gazon Irlandais s'étalait au creux de lacs et de rivières. Une masse plus sombre et plus nette s'en dégageait, à ce qui me semblait être une bonne demi-heure de marche.
J'activais mon oreillette.

- «Sheppard.. Nous venons de trouver un village.»

Fin du Rapport


_________________
Mon Image
Face Everything And Rise
Revenir en haut Aller en bas
http://our-secret-world.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 2 : P3X-141   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 2 : P3X-141
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Secret World :: Mixed-
Sauter vers: